L'équilibre acido-basique, une fonction essentielle de l'organisme

Lors de la digestion, les aliments consommés vont plus ou moins acidifier ou basifier l'organisme qui, pour rester en parfaite santé, doit conserver un équilibre acido-basique idéal et pour lequel il est génétiquement programmé.

L'équilibre acido-basique

L'équilibre acido-basique est une des fonctions essentielles du corps humain. Elle permet de maintenir celui-ci dans un état sensiblement neutre en régulant son taux d'acidité ou de basicité.

C'est principalement l'alimentation qui va directement influencer cet équilibre acido-basique. Lors de la digestion, les aliments vont libérer des substances qui acidifient l'organisme ou qui le basifient (ou alcalinisent, ces deux termes sont synonymes).

Info pH

Le degré d'acidité ou d'alcalinité d'une solution est mesuré par son pH :

  • pH = 7 : solution neutre
  • pH < 7 : solution acide
  • pH > 7 : solution basique (ou alcaline)

Pour maintenir l'équilibre acido-basique dont notre corps a besoin, notre organisme utilise les échanges gazeux par la respiration, la filtration par le système rénal, ou encore ses propres minéraux afin de maintenir un pH sanguin d'environ 7,4, soit légèrement basique.

Une acidose est une diminution du pH sanguin, une alcalose en est une augmentation. Outre une maladie spécifique, lorsque l'organisme se dérègle sur le long terme à cause d'une mauvaise alimentation ou d'autres facteurs extérieurs, c'est très souvent en faveur d'une acidose. Si cette acidité perdure, on parle alors d'acidose chronique.

Le déséquilibre acido-basique

Le pH sanguin ne peut que très légèrement varier sous peine de graves complications médicales pouvant aller jusqu'au décès.

Lorsque l'alimentation est trop acidifiante (malbouffe, suralimentation, etc.), mais aussi à cause du stress, de la fatigue et des excès de notre mode de vie moderne, et que les poumons et les reins ne peuvent plus traiter un déséquilibre devenu trop important, l'organisme doit maintenir son pH sanguin et tenter de le rétablir si celui-ci fluctue. Comme la nourriture n'apporte plus les minéraux essentiels dont il a besoin, c'est directement dans ses réserves qu'il va puiser.

L'un des premiers minéraux à être utilisé est le calcium qui possède un fort pouvoir basifiant, et ce calcium se trouve principalement dans les os et les dents. Après des années d'une acidose chronique, une déminéralisation des os conduit à l'ostéoporose.

Cependant, les effets néfastes d'un déséquilibre acido-basique sont loin de s'en tenir à cette pathologie. Diverses études ont mis en évidence que cet excès d'acidité prend part dans l'arthrose et la plupart des problèmes articulaires, dans la fatigue et le manque d'énergie, dans les maladies inflammatoires, etc.

Retrouver un bon équilibre acido-basique

Garder ou restaurer son équilibre acido-basique est primordial pour rester en parfaite santé, et, une fois de plus, c'est l'alimentation qui va conduire au succès !

Toutefois, il est important de différencier les aliments acides des aliments acidifiants. Par exemple, le citron : vous connaissez parfaitement cette sensation acide qui titille votre palais lorsque vous croquez à pleines dents sa chair juteuse... Et pourtant, le citron fait partie des aliments basifiants ! En revanche, les viandes ou les céréales, raffinées de surcroît, au goût plus neutre sont acidifiantes.

Le pouvoir acidifiant ou alcalinisant d'un aliment n'a donc rien à voir avec son goût. Pour savoir quels sont les aliments à consommer, il faut s'intéresser à l'indice PRAL (Potential Renal Acid Load), en français, la charge rénale acide potentielle.

Info PRAL en mEq (milliÉquivalents) pour 100 grammes d'aliments

  • PRAL = 0 : aliment neutre
  • PRAL < 0 : aliment basifiant (alcalinisant)
  • PRAL > 0 : aliment acidifiant

Attention, encore une fois, et comme pour toutes les pages de ce site traitant de la nutrition, tout est dans la nuance. Ce n'est pas parce qu'un aliment est acidifiant qu'il faut arrêter de le consommer. Il faut prendre en compte son indice PRAL, bien sûr, mais aussi la quantité que vous en consommez.

Si vous consommez une assiette de lentilles (indice PRAL d'environ +2, donc légèrement acidifiant), cela ne va guère influencer votre équilibre acido-basique, surtout si vous consommez quelques pruneaux à côté (indice PRAL d'environ -19). Idem si vous saupoudrez de quelques grammes vos légumes de parmesan (indice PRAL d'environ +28, donc très acidifiant)... Comme d'habitude, ce sont les excès et la démesure qui nuisent à la santé !

Retenez simplement que la plupart des fruits, légumes et épices sont alcalinisants et que vous devez en consommer à chaque repas, et tout se passera bien !